Lyon ancien et moderne / Historic Lyon

Un tableau mémoire pour découvrir #Lyon avant et aujourd'hui. Photos, affiches, dessins, gravures... témoignent des évolutions de la cité. Certaines représentations demeurent les uniques témoins des constructions passées ou encore des événements festifs #LyonAvant #LyonPrésent #ville #urbanisme
more
610 Pins
 · Last updated 2h
Curated by
Le théâtre des Célestins illuminé pour la Fête des Lumières 2017, 20e édition. Chaque année la façade de ce théâtre à l'italienne fait partie des site phare de l'évenement #numelyo #FeteDesLumières #souvenir #BibNum
Photographie réalisée en 2011 pendant la Fête des Lumières à #Lyon : ce #dragon à l'image des contes de fées et de chevaliers est une installation de Cédric Verdure/Blueland, projet parrainé par Recyclum, matériel Philips éclairage #numelyo #BibNum #souvenir #FêteDesLumières
Les Pikooks, #poissons lumineux aériens survolent le bassin d'eau rue de la République à #Lyon pour la Fête des Lumières 2017 #numelyo #FêteDesLumières #souvenir #BibNum

Fête des lumières

7 Pins
Scène de la vie quotidienne, rue Bugeaud au début du XXe siècle. Cette rue a la particularité d'être interrompue par l'église Saint-Pothin. La première partie de cette voie s'étend des quais à l'avenue de Saxe puis la seconde, de la rue de Créqui au boulevard des Brotteaux #numelyo #Lyon #urbanisme
#JeudiPhoto📷 place de la Baleine dans le #VieuxLyon - il y a 45 ans. 
L'enseigne du restaurant "Aux trois Maries" est toujours là ! Un quartier qui a connu d'importante restauration et qui est aujourd'hui un des hauts lieux du tourisme #Lyon #numelyo #photo
1905 : un saut dans le temps, rue Victor Hugo à l’angle de la place Carnot  #Lyon #LyonAvant #urbanisme ville

Rues de Lyon

76 Pins
Tous en rond, bien garés autour de la fontaine des Jacobins, les véhicules d’une ancienne station de taxi #1930 #numelyo #LyonAvant
Située au cœur du 5e arrondissement de Lyon, la place Saint-Jean a, dans sa globalité, conservé son aspect d’antan. Espace de vie et de spiritualité, elle reste aujourd’hui encore un lieu de rendez-vous ou encore de passage privilégié pour les lyonnais et les touristes.
La fontaine au centre de la place, construite au XIXe siècle par René Dardel, architecte de la Ville de Lyon, abrite un groupe sculpté, réalisé par Jean-Marie Bonnassieux et représentant le baptême de Saint-Jean Baptiste, qui fait écho à la Cathédrale Saint-Jean Lyon
Quand il y avait des cygnes dans les bassins d’eau qui ornent la place Bellecour dans sa partie sud #LyonAvant #Lyon #numelyo #PresquIle

Places lyonnaises

103 Pins
Cette vue de Lyon prise depuis la colline de Fourvière a été réalisée entre 1854 et 1863 par le photographe Gabriel Joguet (1829-1881) #numelyo #LyonAvant #photo
En 1837 Stendhal séjourne à Lyon, Il publiera dans ses Mémoires d’un touriste une description de #Lyon depuis la colline de Fourvière : « Je suis monté sur la tour de l’église de Fourvière. La vue est admirable. La Saône paresseuse coule avec lenteur sur les rochers au pied de la colline ; au-delà de la ville, du côté du Dauphiné, on aperçoit le Rhône impétueux qui vient se joindre à la Saône paresseuse à l'extrémité de la presqu'île de Perrache... Au delà du Rhône et d’une plaine de huit à dix lieues, on aperçoit tout près de terre les sommets les plus élevés des montagnes du Dauphiné, et enfin, beaucoup sur la  gauche, quand le temps est serein, et surtout après une pluie d’été, on a la vue du vénérable Mont-Blanc, dont le trapèze s’élève bien au-dessus des nuages » #numelyo #souvenirs
Avec ce plan de la ville de Lyon au XVIIe siècle, l’archéologue Rogatien de Nail, revient sur la construction de quelques bâtiments notables pour l’histoire de cité. Avant les travaux au XIXe siècle qui privilégient de grands axes rectilignes, l’auteur, comme frappé de nostalgie, évoque le charme et l’originalité des constructions d’antan « sans ordre et sans alignement, [qui] alors poussaient au bord des rues, dans l’imprévu le plus charmant, tantôt creuses, tantôt ventrues ».  
Lu dans la Construction lyonnaise n°18 du 16 septembre 1910🗞 #numelyo #LyonAvant

Plans et vues de Lyon

118 Pins
La succursale lyonnaise de la Banque de France est définitivement créée en 1848. De 1857 à 2013, les affaires seront gérées 16 rue de la République, dans un bel immeuble construit par l'architecte Gabriel Crétin (1812-1883). La succursale de la banque de France et le Grand Hôtel mitoyen s’inscrivent dans les grands travaux du second empire avec le percement de la rue Impériale. Après le déménagement de la banque en 2013, il a été converti en logements et bureaux #numelyo #banque #Lyon #architecture
Jusqu'à la fin du XIXe siècle il y avait, rue Grenette, une maison avec une cage de fer en hauteur placée devant la fenêtre. Cet équipement singulier, était utilisé pour exposer les mauvais payeurs. Le "condamné" restait toute la journée derrière la grille, exhibé aux passants et aux créanciers. 
Cette maison construite au XVe siècle correspondait au n° 6 de la rue Grenette en 1872 avant de devenir le n° 14 en 1877. Elle a été détruite en 1886 #numelyo #LyonAvant #sanction
Le monôme apparaît à la fin XIXe siècle. Il s'agit d'une manifestation étudiante dont la caractéristique est de se tenir par la main ou l'épaule et de se déplacer en file indienne, tel un seul homme. L'origine du mot émerge de cette « unité » en donnant le calembour monôme. 
Le monône a été inscrit dans la Charte de Grenoble de 1946, qui fonde le syndicalisme étudiant, comme action de revendication des droits. 
En mars 1892 un monôme s'est constitué à la faculté de médecine quai Claude Bernard à la suite d'un différend avec un professeur : les étudiants se sont adonnés à un grand vacarme puis se sont rangés en file indienne et ont parcouru les rues de la ville en poussant des cris et des chants variés #numelyo

Architectures lyonnaises

206 Pins
Scène de la vie quotidienne, rue Bugeaud au début du XXe siècle. Cette rue a la particularité d'être interrompue par l'église Saint-Pothin. La première partie de cette voie s'étend des quais à l'avenue de Saxe puis la seconde, de la rue de Créqui au boulevard des Brotteaux #numelyo #Lyon #urbanisme
Rue Bugeaud et Passerelle du Collège
Scène de la vie quotidienne, rue Bugeaud au début du XXe siècle. Cette rue a la particularité d'être interrompue par l'église Saint-Pothin. La première partie de cette voie s'étend des quais à l'avenue de Saxe puis la seconde, de la rue de Créqui au boulevard des Brotteaux #numelyo #Lyon #urbanisme
La succursale lyonnaise de la Banque de France est définitivement créée en 1848. De 1857 à 2013, les affaires seront gérées 16 rue de la République, dans un bel immeuble construit par l'architecte Gabriel Crétin (1812-1883). La succursale de la banque de France et le Grand Hôtel mitoyen s’inscrivent dans les grands travaux du second empire avec le percement de la rue Impériale. Après le déménagement de la banque en 2013, il a été converti en logements et bureaux #numelyo #banque #Lyon #architecture
La Banque de France, rue de la République
La succursale lyonnaise de la Banque de France est définitivement créée en 1848. De 1857 à 2013, les affaires seront gérées 16 rue de la République, dans un bel immeuble construit par l'architecte Gabriel Crétin (1812-1883). La succursale de la banque de France et le Grand Hôtel mitoyen s’inscrivent dans les grands travaux du second empire avec le percement de la rue Impériale. Après le déménagement de la banque en 2013, il a été converti en logements et bureaux #numelyo #banque #Lyon #architecture
Jusqu'à la fin du XIXe siècle il y avait, rue Grenette, une maison avec une cage de fer en hauteur placée devant la fenêtre. Cet équipement singulier, était utilisé pour exposer les mauvais payeurs. Le "condamné" restait toute la journée derrière la grille, exhibé aux passants et aux créanciers. 
Cette maison construite au XVe siècle correspondait au n° 6 de la rue Grenette en 1872 avant de devenir le n° 14 en 1877. Elle a été détruite en 1886 #numelyo #LyonAvant #sanction
La cage rue Grenette
Jusqu'à la fin du XIXe siècle il y avait, rue Grenette, une maison avec une cage de fer en hauteur placée devant la fenêtre. Cet équipement singulier, était utilisé pour exposer les mauvais payeurs. Le "condamné" restait toute la journée derrière la grille, exhibé aux passants et aux créanciers. Cette maison construite au XVe siècle correspondait au n° 6 de la rue Grenette en 1872 avant de devenir le n° 14 en 1877. Elle a été détruite en 1886 #numelyo #LyonAvant #sanction
Le monôme apparaît à la fin XIXe siècle. Il s'agit d'une manifestation étudiante dont la caractéristique est de se tenir par la main ou l'épaule et de se déplacer en file indienne, tel un seul homme. L'origine du mot émerge de cette « unité » en donnant le calembour monôme. 
Le monône a été inscrit dans la Charte de Grenoble de 1946, qui fonde le syndicalisme étudiant, comme action de revendication des droits. 
En mars 1892 un monôme s'est constitué à la faculté de médecine quai Claude Bernard à la suite d'un différend avec un professeur : les étudiants se sont adonnés à un grand vacarme puis se sont rangés en file indienne et ont parcouru les rues de la ville en poussant des cris et des chants variés #numelyo Lyon, Mars
La faculté de médecine quai Claude Bernard à la fin du XIXe siècle
Le monôme apparaît à la fin XIXe siècle. Il s'agit d'une manifestation étudiante dont la caractéristique est de se tenir par la main ou l'épaule et de se déplacer en file indienne, tel un seul homme. L'origine du mot émerge de cette « unité » en donnant le calembour monôme. Le monône a été inscrit dans la Charte de Grenoble de 1946, qui fonde le syndicalisme étudiant, comme action de revendication des droits. En mars 1892 un monôme s'est constitué à la faculté de médecine quai Claude Bernard à la suite d'un différend avec un professeur : les étudiants se sont adonnés à un grand vacarme puis se sont rangés en file indienne et ont parcouru les rues de la ville en poussant des cris et des chants variés #numelyo
Tous en rond, bien garés autour de la fontaine des Jacobins, les véhicules d’une ancienne station de taxi #1930 #numelyo #LyonAvant France, Lyon France, Big Ben, Ideas Style, Home Ideas, Louvre, Style Inspiration, Building
Lyon. - Place des Jacobins
Tous en rond, bien garés autour de la fontaine des Jacobins, les véhicules d’une ancienne station de taxi #1930 #numelyo #LyonAvant
an aerial view of a river and city in the early 1900's or early 1960s's
Vue panoramique de Lyon prise depuis la colline de Fourvière
Cette vue de Lyon prise depuis la colline de Fourvière a été réalisée entre 1854 et 1863 par le photographe Gabriel Joguet (1829-1881) #numelyo #LyonAvant #photo
an old drawing of a castle with two towers
Chronique de l'abbaye d'Ainay
Véritable témoin de l’architecture romane à Lyon, l’abbaye d’Ainay doit une de ses premières descriptions à Jean-Marie de la Mure qui rédige l’ouvrage intitulé « Chronique de l'abbaye d'Ainay » au XVIIe siècle. L’historien et docteur en théologie dont la famille appartient à la petite noblesse du Roannais souhaite hisser l’abbaye d’Ainay au rang des plus grandes abbayes de France qui ont leur chronique particulière : « La royale abbaye d’Aisnay, unique abbaye d’hommes dans Lyon, ne doit pas être privée de cet avantage […] » #numelyo #architecture #Ainay
an old black and white photo of buildings
La Caserne des pompiers, rue Claude-Joseph Bonnet, à la Croix-Rousse, au début du XXe siècle
L’ancienne caserne des pompiers à la Croix-Rousse, rue Claude-Joseph Bonnet, en 190 : Cette dernière porte le nom d’un industriel dont la fortune repose sur la production de soieries lyonnaises. Il avait un magasin rue du Griffon et dirigeait une usine à Jujurieux qui a été réhabilitée pour devenir le Musée des soieries Bonnet. Aujourd’hui cette caserne a laissé la place à un garage automobile qui fait l’angle avec la rue Roussy numelyo #Lyon #architecture
an old drawing of a city with lots of buildings
En 1837 Stendhal séjourne à Lyon, Il publiera dans ses Mémoires d’un touriste une description de #Lyon depuis la colline de Fourvière : « Je suis monté sur la tour de l’église de Fourvière. La vue est admirable. La Saône paresseuse coule avec lenteur sur les rochers au pied de la colline ; au-delà de la ville, du côté du Dauphiné, on aperçoit le Rhône impétueux qui vient se joindre à la Saône paresseuse à l'extrémité de la presqu'île de Perrache... Au delà du Rhône et d’une plaine de huit à dix lieues, on aperçoit tout près de terre les sommets les plus élevés des montagnes du Dauphiné, et enfin, beaucoup sur la gauche, quand le temps est serein, et surtout après une pluie d’été, on a la vue du vénérable Mont-Blanc, dont le trapèze s’élève bien au-dessus des nuages » #numelyo #souvenirs
an old drawing shows the staircases and entrance to a building with two storyed rooms
au 10 Montée des Carmélites, un escalier monumental permet l'accès aux ouvriers vivant sur place et dont le métier nécessite de l'espace pour le transport de pièces de tissu lourdes et volumineuses : ce sont les canuts. Cette ancienne construction religieuse, a donc été entièrement réhabilitée pour le travail de la soie. Le Bistanclaque pan des métiers à tisser a remplacé le silence monacal. Aujourd'hui c’est hôtellerie-auberge de jeunesse qui occupe l’espace au 10 Montée des Carmélites #numelyo #architecture
an old black and white photo of some buildings
Place St-Jean et fontaine St-Jean-Baptiste
Située au cœur du 5e arrondissement de Lyon, la place Saint-Jean a, dans sa globalité, conservé son aspect d’antan. Espace de vie et de spiritualité, elle reste aujourd’hui encore un lieu de rendez-vous ou encore de passage privilégié pour les lyonnais et les touristes. La fontaine au centre de la place, construite au XIXe siècle par René Dardel, architecte de la Ville de Lyon, abrite un groupe sculpté, réalisé par Jean-Marie Bonnassieux et représentant le baptême de Saint-Jean Baptiste, qui fait écho à la Cathédrale Saint-Jean Lyon
an old black and white photo of buildings under construction
1932 : la construction de la Bourse du travail - Lyon 3e
La Bourse du travail #Lyon a été imaginée par Charles Meysson, architecte en chef de la ville. La décoration intérieure a été réalisée en 1936 par plusieurs artistes et artisans locaux. La façade affiche des caractéristiques de l’Art Déco : typographie géométrique, fenêtres hexagonales et marquise en béton armé. Une des salles de réunion mise à disposition par la ville pour les salariés et leurs syndicats porte le nom d’Albert Thomas, fondateur de la « Revue Syndicaliste ». Berceau des grandes luttes sociales lyonnaises de 1936 à 1968, la Bourse du #travail a été le lieu des revendications de toutes les catégories socio-professionnelles. Dans les années 60, sa capacité de 1950 places lui permet d'accueillir aussi des spectacles #numelyo
an old black and white photo of people near a fountain
Un coin de la Place Bellecour. - Les Cygnes
Quand il y avait des cygnes dans les bassins d’eau qui ornent la place Bellecour dans sa partie sud #LyonAvant #Lyon #numelyo #PresquIle
Sur la colline du vieux forum d’où son nom est dérivé - #Fourvière vient du latin « Forum vetus » - se dresse dès le moyen âge une chapelle dédiée à la Vierge. Quelques années après une seconde chapelle est édifiée plus au nord : elle sera dédiée à Saint-Thomas. En 1562, les chapelles sont détruites par les armées protestantes du baron des Adrets. L’ensemble est reconstruit à la fin du XVIe siècle. Enfin en 1870, en pleine guerre franco-prussienne, c'est aux lyonnais de faire le vœu d'agrandir le sanctuaire si la ville est épargnée par l'armée ennemie… La première pierre est posée en novembre 1872 et acte le début d’un chantier gigantesque qui va durer 24 ans. L’église sera consacrée en 1896 et érigée en basilique en 1897 #numelyo #Lyon #colline Saint Thomas
Fourvière
Sur la colline du vieux forum d’où son nom est dérivé - #Fourvière vient du latin « Forum vetus » - se dresse dès le moyen âge une chapelle dédiée à la Vierge. Quelques années après une seconde chapelle est édifiée plus au nord : elle sera dédiée à Saint-Thomas. En 1562, les chapelles sont détruites par les armées protestantes du baron des Adrets. L’ensemble est reconstruit à la fin du XVIe siècle. Enfin en 1870, en pleine guerre franco-prussienne, c'est aux lyonnais de faire le vœu d'agrandir le sanctuaire si la ville est épargnée par l'armée ennemie… La première pierre est posée en novembre 1872 et acte le début d’un chantier gigantesque qui va durer 24 ans. L’église sera consacrée en 1896 et érigée en basilique en 1897 #numelyo #Lyon #colline
Quand un concessionnaire Renault tenait boutique au 45, rue de la République (angle de la rue Thomassin) - Le local a été ensuite repris par les TCL durant un temps #numelyo #photo #LyonAvant #voiture Wooden Garage Doors, Small Garage, Wooden Garage, Tours France, Old Garage, Silver Cloud, Old Car, Service Station
Magasin d'exposition Renault, 45, rue de la République
Quand un concessionnaire Renault tenait boutique au 45, rue de la République (angle de la rue Thomassin) - Le local a été ensuite repris par les TCL durant un temps #numelyo #photo #LyonAvant #voiture